Représentations de l’ouragan

Ma thèse m’a amenée à feuilleter un nombre incalculable de magazines américains de la fin des années 1940 aux années 1960… les images satellite utilisées ces derniers jours pour la représentation de l’ouragan Irma dans la presse m’ont rappelé une illustration d’Alexander Leydenfrost dans Life Magazine, à l’occasion du passage d’un ouragan sur la Floride en septembre 1947.

LIFE 19470929

Life Magazine, 29 septembre 1947

NYT 20170908

New York Times, 8 septembre 2017

 

Tandis qu’à la fin des années 1940, l’illustrateur met l’ouragan “en perspective” dans une vue hyperréaliste très didactique en noir et blanc, dotée d’une flèche indicative de la trajectoire – complétée par un petit schéma du fonctionnement d’un ouragan en partie basse de la page – la représentation consacrée de nos jours consiste en une photo satellite, par essence orthogonale, sur laquelle se distinguent les terres (en vert), l’eau (en bleu) et l’ouragan (en blanc). Sur les deux images, on distingue les contours très reconnaissables de la Floride, situant géographiquement le récit.

Le récit des deux articles, à 70 ans d’intervalle, présente peu d’évolutions: il est constitué de précisions techniques sur la formation de l’ouragan au-dessus des masses océaniques, la vitesse des vents, la distance parcourue, mais aussi d’informations sur les dommages humains et matériels. Les deux images, en revanche, participent d’imaginaires très différents: tandis qu’à la fin des années 1940, la vue semble prise d’un avion (la “flèche” de la trajectoire de l’ouragan rappelle elle-même un avion), renvoyant aux nombreuses vues aériennes de combats et de destructions publiées dans la presse pendant et après la seconde guerre mondiale, la vue contemporaine présente un caractère plus “neutre”, comme reprise en direct du satellite – le traitement graphique dont elle a fait l’objet est imperceptible. Si elle renvoie à un point de vue humain, c’est celui des astronautes observant la terre depuis les stations spatiales

En 2017, le New York Times parle de l’ouragan dans sa rubrique Climate, l’insérant dans la problématique du changement climatique, absente de l’article de Life. Autre évolution, contrairement à Irma, en 1947 l’ouragan n’était pas nommé: une pratique introduite en 1954, qui participe fortement à romancer le récit médiatique autour des séquences quasi-annuelles d’ouragans dévastateurs dans les caraïbes.

 

 

Enregistrer

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: