L’imaginaire romantique des vues d’architectures contemporaines

A des degrés divers, l’image d’architecture semble être toujours à la fois outil de figuration au service de l’élaboration du projet, et outil de séduction, destiné à permettre au public de se projeter par le biais d’un mécanisme d’identification mettant en jeu des dimensions culturelles complexes… En quoi l’image permet-elle de faire projet, en ce qu’elle permet la projection-identification du public dans une proposition urbaine ou architecturale1?

Les projets d’architecture constituent dès lors l’un des domaines où l’on peut observer la façon dont une époque se représente. La société s’y met en récit et s’y projette au futur, précisément par le biais de projets auxquels elle adhère, mais aussi de la manière dont ils sont représentés.

Fig.1.: “Rendering: the new romanticism” © Mockitecture / CLOG

L’imaginaire architectural contemporain relève-t-il d’un « nouveau romantisme »? Assistons-nous au retour d’une esthétique du pittoresque et de la « ruine évanescente »? Le traitement de la lumière, des ciels, des avant-plans, ou encore les effets de flou, de brume et de halos, très répandus aujourd’hui dans les perspectives d’architecture, et plus particulièrement les images d’extérieur représentant le contexte paysager ou urbain, évoquent en effet cet univers pictural… Les affinités de certaines images, les plus travaillées, avec l’esthétique du sublime et de la ruine semblent indéniables, comme l’illustre fort bien ce “commentaire visuel” du collectif Mockitecture, publié dans la revue CLOG2 (Fig.1: montage associant un tableau de Thomas Cole avec une image d’architecture contemporaine)…

Fig.2.: Série de juxtapositions entre images d’architecture contemporaines et tableaux du 19èmesiècle

Or au niveau des perspectivistes, la référence à la peinture romantique et au sublime ne semble pas manipulée de façon revendiquée, et peut-être ne l’est-elle pas de façon consciente… A l’issue d’entretiens menés avec des perspectivistes en amont de ce billet – Doug&Wolf, RSI Studio et Luxigon, trois agences représentatives de la tendance internationale en matière d’illustration architecturale, dont sont issues les images utilisées dans ma “démonstration visuelle” (Fig.2), un seul d’entre-eux indique tirer son inspiration pour partie de la peinture3. Comment la référence, volontaire ou non, à l’univers pictural romantique s’est-elle développée comme style de représentation architectural? En quoi ce style d’images suscite-t-il aujourd’hui l’identification (ou le désir) du public?

Se pourrait-il que l’imaginaire du sublime et de la ruine réponde aux angoisses contemporaines sur le péril environnemental…?4

[à suivre…]

  1. comparable à la projection dans une publicité, ou dans un film
  2. MAY Kyle et al. (eds.), « Rendering », CLOG, August 2012 issue, clog-online.com
  3. voir à ce sujet l’interview d’Eric de Broche publiée dans le numéro d’août 2012 de CLOG
  4. ce qui semble aussi être l’hypothèse de Mockitecture, voir le texte de la double-page de CLOG reproduite-ci-dessus: “Techniques appropriated from romantic painters align buildings with the rhetorics of environmentalism”
Advertisements

5 comments

  1. Bonjour Marie-Madeleine, superbe travail de vis à vis.

    Si j’osais, je ferais un rapprochement avec le WPP. 🙂

    Est-ce que dans cet imaginaire du sublime et de la ruine il ne faudrait pas voir un enterrement du Bauhaus? La fin d’une approche scientifique qui s’opposait à l’esthétisme?
    “Meyer privilégie une approche scientifique au détriment de l’esthétisme : les créations doivent être « nécessaires, justes et de ce fait aussi neutres […] que l’on puisse imaginer. » (Wikipedia)

    L’architecture qui répond aux angoisses contemporaines sur le péril environnemental s’inscrit dans les tous derniers développement de la science et de la technique. Mais il lui faudrait dissimuler cette dimension parce que la science qui hier rassurait, aujourd’hui inquiète.

    Like

  2. Bonjour Thierry,
    Merci pour ton appréciation, et pour ton commentaire, qui pointe la question de la relation ambiguë du modernisme architectural (ce que tu nommes le Bauhaus) à la question de l’esthétique. Il me semble en effet qu’au niveau du discours, celle-ci a souvent fait l’objet d’un “non dit”, au profit de la construction d’un prétendu caractère scientifique et rationnel de l’architecture, que les images sont venues appuyer.
    Je te rejoins sur l’hypothèse d’un renversement de ce rapport à la science, qui serait lié aux développements récents et aux crises auxquelles nous faisons face. La notion de “régime projectif” que j’ai entrepris d’élaborer, doit servir précisément à décrire par quels mécanismes l’architecture et ses représentations, sont liées à ces dimensions culturelles plus larges…

    Like

  3. […] ville en constituent des valeurs phares. Au-delà des motifs « romantiques » évoqués dans un précédent billet, le « retour » de la nature en ville pourrait-il, au-delà de toutes les associations […]

    Like

  4. Grégoire · · Reply

    Bonjour Marie-Madeleine,

    Etudiant à l’école d’architecture de lille j’écris un mémoire dans le cadre du séminaire de recherche. Ce mémoire a pour sujet les images d’architecture. Par le biais d’internet j’ai découvert une partie de votre travail et je suis très intéressé par vos recherches.
    La soirée débat AK04 du 4 octobre 2012 sur le thème “Images”, Sans mensonges l’architecture est elle possible? est une source qui me semble pertinente pour continuer mon travail. Auriez vous des traces de ce débats?
    D’un point de vu plus général j’aimerais vous parler plus en détail de mon travail et échanger avec vous.

    cordialement,
    Grégoire.

    Like

  5. Marie-Madeleine Ozdoba · · Reply

    Bonjour Grégoire,
    Concernant le débat à la maison de l’architecture, que vous mentionnez, peut-être avez-vous déjà lu mon compte-rendu détaillé? Sinon, vous le trouverez sous ce lien: http://culturevisuelle.org/plancoupeimage/archives/145
    Je serais ravie d’échanger avec vous sur votre projet de recherche, n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail (vous trouverez mon adresse dans la rubrique “à propos” de ce blog).

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: